montagnard68 Tu veux le rencontrer ? Tchat avec lui !

A propos de montagnard68

Mont_agnard , 41 ans , Homme , Mulhouse
Etait en ligne il y a 18 heures
localisation de montagnard68 pour rencontre et tchat

Description

MISSION ACCOMPLIE ?

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées ...

Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation , pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres , moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste ... que le fossé se creuse entre le peuple et la science , que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif .

On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique . Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains . Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence , de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée , d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau . Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu ...

Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir. »

Ecrit en 1956 par Günther Anders dans « Die Antiquiertheit des Menschen » , p. 122.


La Psychologie des foules

de Gustave Le Bon

La foule est une entité à part entière qui va développer des caractères bien spécifiques qui vont différer des caractères individuels de ceux qui composent la foule.

Le sentiment d’appartenance à une foule inhibe le sentiment de responsabilité, l’individu la composant développe alors un sentiment d’irresponsabilité.

La contagion, les membres qui composent la foule vont adopter les idées dominantes dans le groupe.

L’individu peut avoir de bonnes mœurs et une éthique mais pris dans la foule il commet alors des actions que son éthique refuse et qu’il n’aurait jamais eu idée de commettre.

La foule peut commettre des massacres terribles ou bien laisser des massacres avoir lieu alors que cela s’oppose au valeur des individus qui la composent.

La foule est impulsive et irritable, elle se laisse diriger par les sentiments du moment.

La foule n’a aucune capacité de volonté durable et aucune capacité de penser.

La foule est incapable de nuance et d’argumentation, elle croule dans la simplisme.

Le meneur de la foule utilise 3 leviers:

-des slogans simples

-qu’il répète sans cesse

-cela amène une contagion, c’est à dire que ce slogan sans cesse répété est ensuite adopté par la foule.



Le génocide silencieux
Médicalement il a été prouvé qu’au moment où l’embout de succion s’approche de l’embryon, celui-ci recule pour se soustraire au danger. Son rythme cardiaque s’accélère, passant de 160 à plus de 200 battements par minute. Sa bouche s’ouvre comme pour pousser des hurlements… que sa mère ne risque pas d’entendre.

Par ailleurs plus le stade de grossesse est avancé et plus l’avortement devient un acte sanglant et horrible. La procédure est non seulement délicate, mais aussi dangereuse. Les instruments utilisés s’apparentent beaucoup à ceux utilisés pour la torture, il en est de même de la façon de les employer.

Winache World du 26 juillet 1991 :

« Le gouvernement finance à l’heure actuelle des expérimentations sur des bébés morts ou vivants. Les bébés avortés dans le troisième trimestre, âgés entre six et neuf mois, survivent habituellement au processus d’avortement. Ceci est d’autant plus important que les tissus utilisés pour les expérimentations doivent provenir de bébés vivants. »

Dans un article du Docteur Bernard Nathasen, publié dans l’édition du New York Garden de novembre 1991 sont expliquées quelques moyens d’opérer : « En Suède, une procédure a été suivie par laquelle une femme enceinte est placée dans un état de sommeil. Le bébé localisé est amené jusqu’à l’utérus afin de permettre au docteur de percer le crâne du bébé vivant et y aspirer du cerveau des tissus devant servir au système de maladie de Parkinson. Cette même procédure est pratiquée sur des bébés vivants pour leur pancréas, leur peau devant servir aux victimes qu’on appelle les grands brûlés. Ces bébés sont écorchés vivants. L’industrie de la recherche sur les tissus de bébés est une industrie mondiale générant des revenus de l’ordre de huit milliards de dollars. »

On sait aussi que depuis mi-1993, la clinique Sansun de Santa Barbara, en Californie, est sur le point d’importer de larges quantités de tissus fœtaux. La peau des bébés avortés provenant de Russie où les femmes avortent en grand nombre quand le fœtus est arrivé au stade de sept à neuf mois ! Ces fœtus sont ceux qui aujourd’hui fournissent le plus de tissus humains…

Les experts nous assurent que ces tissus sont utilisés pour traiter les diabétiques.

Voici quelques liens illustrant ces propos : http://www.nrlc.org/abortion/pba/DEabortiongraphic.html

http://www.nrlc.org/abortion/pba/PBA_Images/Pba15.jpg (1)

http://www.nrlc.org/abortion/pba/PBA_Images/Pba25.jpg (2)

http://www.nrlc.org/abortion/pba/PBA_Images/Pba35.jpg (3)

http://www.nrlc.org/abortion/pba/PBA_Images/Pba45.jpg (4)

http://www.nrlc.org/abortion/pba/PBA_Images/Pba55.jpg (5)

Craignant d’être destituer, Hérode a commis le « massacre des innocents », nous nous le faisons à grande échelle.

Nous avons organisé à l’échelon international, le génocide légal de notre progéniture en cours de gestation. Ainsi depuis plus de 40 ans nous tuons, 50 000 de nos enfants par an, soit plus de 2 000 000 êtres.

L’ogre de nos histoires enfantines avait mangé ses enfants, parce qu’en le faisant, il croyait croquer de l’humain, nous c’est en parfaite connaissance et par choix sociétal que nous le faisons.

Un jour prochain, maintenir en vie de grands accidentés, vieillards, enfants atteints de maladies irréversibles, ceux qui dérangent et freinent l’avancée du progrès, les opposants politiques… enfin tous ceux considérés par le pouvoir en place comme étant un poids socialement inutile, alors, d’abord avec puis sans l’accord des parents, sera légalement autorisé le meurtre médicalement assisté et pire encore, cela pour l’instant ne fait que poindre, mais n’augure rien de bon pour l’avenir… qui n’est souvent que reproduction des erreurs passées mais à l’aide d’outils socio-scientifico-politiques plus performants !

A rencontrer à proximité

Découvre les profils similaires à proximité susceptibles de t'intéresser !